Section 1 : Éléments clés d’un programme de qualité

L’objectif des écoles secondaires de l’Ontario est de soutenir un apprentissage de haute qualité tout en offrant aux élèves la possibilité de choisir des programmes qui correspondent à leurs habiletés et leurs champs d’intérêt. Les programmes de qualité aident les élèves à développer leur pensée critique et créative pour synthétiser l’information ainsi que pour prendre des décisions réfléchies les aidant à prospérer dans un monde en constante évolution. Afin qu’il soit pertinent, les élèves doivent se reconnaître dans le programme-cadre et ils doivent réaliser comment leur apprentissage s’applique au monde qui les entoure.

Un programme de qualité d’éducation physique et de santé (ÉPS) engage les élèves dans leur apprentissage et les aide à développer leur littératie en matière de santé et leur savoir-faire physique (littératie en matière d’éducation physique) en leur apprenant quels sont les facteurs qui contribuent à améliorer la santé et le bien-être, en plus de leur permettre d’acquérir des habiletés qui peuvent être utilisées dès maintenant et dans l’avenir afin de vivre une vie saine et active. (Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2015, p. 3)

Un programme de qualité est conçu pour aider efficacement les élèves à :

  • acquérir les habiletés de vie dont ils ont besoin pour être résilients ;
  • apprendre les connaissances et les habiletés nécessaires pour améliorer leur condition physique et prendre plaisir à être actifs tout au long de leur vie ;
  • apprendre les habiletés, les stratégies et les concepts fondamentaux transférables pour être en mesure de participer à un éventail d’activités tout au long de leur vie ;
  • apprendre les facteurs qui contribuent à leur développement sain afin qu’ils puissent prendre en main leur santé et établir des liens avec l’environnement dans lequel ils vivent.

Il est essentiel de créer et d’offrir un programme qui intègre ces éléments et qui établit des liens entre l’apprentissage et la vie quotidienne des élèves pour les aider à acquérir des compétences, de la confiance et, par conséquent, la capacité à mener une vie saine et active.

Lorsque les enseignants conçoivent un programme de qualité, ils doivent garder à l’esprit les cinq principes fondamentaux en éducation physique et santé sur lesquels repose le programme-cadre.

Les cinq principes fondamentaux en éducation physique et santé

  1. La mise en œuvre des programmes d’éducation physique et santé est plus efficace quand elle a lieu dans le contexte d’une école saine et quand l’apprentissage est appuyé par le personnel enseignant, les parents et la communauté.
  2. L’activité physique est source d’apprentissage.
  3. L’apprentissage efficace en éducation physique et santé repose sur la sécurité physique et émotionnelle.
  4. L’apprentissage en éducation physique et santé est centré sur l’élève et basé sur ses habiletés.
  5. L’apprentissage en éducation physique et santé est équilibré, intégré et concret.

Pour obtenir plus d’information sur les cinq principes fondamentaux, consultez les pages 11 et 12 du programme-cadre d’ÉPS ou visitez le Carrefour pédagogique d’Ophea pour regarder les vidéos La perspective des élèves : Lancez la discussion et consulter la série d’affiches qui capture l’essence de ces principes pour les enseignants, les élèves, les parents et la communauté. Les vidéos d’apprentissage en ligne et la séries d’affiches Il s’agit d’ÉPS offrent un regard approfondi sur chacun des cinq principes fondamentaux sur lesquels repose le programme-cadre d’ÉPS.

Fondements d’une école saine

La création d’écoles saines prend de l’ampleur, non seulement en Ontario, mais également dans le monde entier. « Une école qui fait la promotion de la santé est une école qui renforce constamment sa capacité à titre de milieu sain où vivre, apprendre et travailler » (Organisation mondiale de la Santé, 2016). Un programme d’éducation physique et santé bien planifié, exhaustif et global constitue une composante essentielle d’une école saine.

La ressource Les fondements d’une école saine, créée par le ministère de l’Éducation, énumère cinq volets clés qui, ensemble, favorisent un apprentissage efficace sur un mode de vie sain et actif dans le contexte d’un environnement scolaire sain.

Ces cinq volets interdépendants sont les suivants :

  • Curriculum, enseignement et apprentissage : un vaste éventail d’occasions bien planifiées et informelles permettant aux élèves d’apprendre, de mettre en pratique et de démontrer des connaissances et des habiletés ; 
  • Leadership au sein de l’école et de la salle de classe : la création d’un milieu positif dans les classes et l’école en déterminant les priorités et les objectifs communs qui correspondent aux besoins de la communauté scolaire ;
  • Engagement des élèves : la mesure dans laquelle les élèves s’identifient aux apprentissages et les valorisent, ont un sentiment d’appartenance à l’école, connaissent les activités offertes (scolaires ou autres) et sont habilités à y participer et à les animer ;
  • Environnement physique et milieu social : la conception et la qualité de l’environnement bâti, assurant que les élèves soient capables d’être actifs et en bonne santé, et d’un climat scolaire positif, mis en valeur par toutes les personnes issues de la communauté scolaire, qui favorise le sentiment de sécurité, de soutien, d’inclusion, de respect et d’acceptation dans tous les cadres formels et informels ;
  • Alliance famille-école, partenariats et développement communautaire : collaboration avec les parents/tuteurs, la famille élargie, le personnel scolaire et les intervenants externes dans le cadre d’initiatives scolaires qui offrent de meilleures possibilités de mener une vie saine et active, et qui favorisent l’accès à des ressources et à des services pour tous les membres de la communauté scolaire.

Il est important de tenir compte des volets d’une école saine lors de la création d’un programme d’éducation physique et santé et de considérer l’ensemble de la communauté scolaire lors de la mise en œuvre du programme-cadre. Pour obtenir plus d’information sur la façon de faire de votre école une école saine, consultez le programme Certification écoles saines d’Ophea.

Éléments d’une planification à long terme

Un programme d’éducation physique et santé équilibré :

  • offre une sélection variée d’activités qui répondent à un vaste éventail de besoins pour que tous les élèves puissent tirer profit de toutes les occasions possibles d’apprendre et de réaliser leur plein potentiel ;
  • devrait être à la fois stimulant et amusant ;
  • devrait mettre l’accent sur la participation et la coopération, ainsi que sur l’amélioration de soi ;
  • utilise un éventail d’approches pédagogiques ;
  • tient compte des connaissances, de l’attitude, des styles d’apprentissages et des élèves présentant des difficultés ;
  • fournit aux élèves des occasions qui favorisent le développement sur le plan social de différentes façons par le travail d’équipe et l’esprit sportif, la coopération et le respect des autres, en apprenant comment travailler dans le respect des règles et en reconnaissant et acceptant les différences individuelles ;
  • répond aux divers besoins des élèves en tenant compte des installations accessibles, des différents équipements disponibles, de l’organisation de l’environnement d’apprentissage, de l’interaction des élèves ainsi que des évaluations ;
  • comprend des occasions de faire de l’activité physique quotidienne ;
  • met l’accent sur les connaissances et les habiletés énoncées dans les attentes et les contenus d’apprentissage du programme-cadre ;
  • fait la promotion d’une participation maximale dans toutes les activités ainsi que dans différentes situations en utilisant toutes les installations et les ressources disponibles ;
  • comprend un équilibre entre le développement des habiletés, les activités liées au mouvement, les jeux/sports et les concepts liés à la santé appropriés pour les besoins en matière de développement des élèves ;
  • offre de nombreuses occasions aux élèves de développer des compétences motrices et d’améliorer leur condition physique sur une base continue grâce à une participation active ;
  • fournit aux élèves un environnement sécuritaire.

Planification d’une éducation sur l’obtention d’une vie saine

Le domaine d’étude Vie saine est conçu pour aider l’élève à mieux comprendre les facteurs qui favorisent le développement sain, à assumer la responsabilité de sa propre santé à tous les stades de sa vie et à développer le respect pour la santé dans le monde qui l’entoure (Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2015, p. 44).

Les élèves ont besoin de développer des habiletés personnelles telles que les habiletés d’adaptation et de gestion, des habiletés interpersonnelles telles que les habiletés de communication verbale et non verbale et les habiletés relationnelles et sociales, ainsi que des habiletés favorisant la pensée critique comme l’utilisation de stratégies efficaces pour résoudre les problèmes, prendre des décisions, établir et maintenir des relations saines ainsi que se fixer des objectifs. Ces habiletés peuvent être acquises tout en mettant l’accent sur une vie saine. Elles peuvent également être apprises et mises en pratique lorsque les élèves travaillent avec des pairs dans le cadre d’une participation active en éducation physique, tout en se concentrant sur l’amélioration de leur condition physique, ainsi que par le jeu d’équipe et lors de l’apprentissage des habiletés, des stratégies et des concepts fondamentaux transférables.

La planification efficace du programme peut être effectuée pour que les élèves puissent intégrer leur apprentissage à différents contextes lorsqu’ils acquièrent et mettent en application ces « habiletés de vie » plutôt que de se faire en inscrivant à l’horaire l’enseignement de l’éducation en matière de santé et de l’éducation physique en tant qu’entités distinctes. Les modèles de planification s’éloignent de plus en plus des unités « en bloc » en santé et se dirigent vers une approche plus intégrée, dans laquelle les élèves apprennent les concepts et les habiletés en matière de santé (un à deux jours d’apprentissage ciblé), puis ont ensuite la possibilité d’appliquer ces habiletés dans le cadre des cours d’éducation physique. Par exemple, les élèves peuvent se concentrer sur l’établissement d’objectifs liés à leurs comportements sains, puis appliquer cette même habileté pour se fixer des objectifs personnels en matière de conditionnement physique. Les élèves apprennent des stratégies efficaces de prise de décision en pensant à leur sécurité personnelle et utilisent ces mêmes stratégies de prise de décision tout en travaillant en équipe dans un jeu de territoire. En planifiant l’apprentissage afin qu’il reflète cette approche intégrée, les élèves sont capables d’apprendre et d’appliquer ces habiletés de vie essentielles.

Facteurs à considérer dans la planification des programmes

Il existe un certain nombre d’éléments qui diffèrent d’une école à une autre et qui influencent la planification. Ils comprennent notamment :

  • les compétences du personnel
  • la formation et le degré d’aisance du personnel
  • la planification de l’horaire d’enseignement
  • l’effectif des classes
  • les priorités et le soutien à la planification
  • les installations et l’équipement
  • les connaissances/antécédents des élèves
  • les besoins et les champs d’intérêt
  • les facteurs socio-économiques
  • les besoins de la communauté
  • l’accès à des installations hors site (offre aux élèves des expériences additionnelles tout en leur permettant d’accroître leur plaisir ainsi que leur participation dans un éventail d’activités physiques et dans leur poursuite du bien-être)
  • d’autres ressources telles que la santé publique et d’autres partenaires communautaires.

Éléments dont les enseignants/le département doivent tenir compte lors de la planification à long terme

Lors de l’élaboration d’un plan annuel ou semestriel qui reflète la philosophie de l’ÉPS et permet aux élèves de réussir à répondre aux attentes du programme-cadre, l’enseignant doit se prononcer sur plusieurs questions relatives à l’organisation/la structure :

  • La portée du programme d’éducation physique et santé. Y a-t-il d’autres volets ou sujets du cours qui se déroulent en même temps ou pendant le même semestre ?
  • La participation des collègues donnant le même cours dans le processus de planification assurera une meilleure coordination des activités.
  • Les progrès réalisés au cours des années précédentes en fonction de la planification des apprentissages prévus au programme (curriculum mapping) qui démontrent la portée et la séquence de l’apprentissage de la 7e à la 12e année (consultez la page 230 - 232 du programme-cadre d’ÉPS)
  • La période de l’année et les installations appropriées (c.-à-d. extérieures ou intérieures)
  • Les ressources disponibles
  • La possibilité de participer à différentes occasions d’apprentissage en matière de savoir-faire physique et de littératie en matière de santé
  • Attentes du programme-cadre : quels sont les apprentissages essentiels et durables que les élèves devront acquérir dans ce cours et quelle est la meilleure façon de leur transmettre ce savoir ?

L’un des principaux problèmes est le « bloc » (jours continus) de cours, p. ex., un bloc d’activités de 5 à 7 jours, un bloc sur la santé de 5 à 7 jours. Avant de décider s’il convient ou non d’offrir des blocs de cours, les enseignants devraient songer aux questions suivantes :

  • Quels sont les avantages/inconvénients de faire une prestation en bloc d’unités d’activité physique ?
  • Quels sont les avantages/inconvénients de faire une prestation en bloc d’unités sur le domaine d’étude Vie saine ?
  • Quelle est la durée appropriée d’une unité d’activité physique ?
  • Quelle est la durée appropriée d’une unité sur le domaine d’étude Vie saine ?
  • Comment l’apprentissage relatif au domaine d’étude Vie saine peut-il être intégré aux activités des domaines Vie active et Compétence motrice ?
  • L’enseignement du domaine Vie saine, lorsqu’il se fera dans une unité, intégrera-t-il des activités quotidiennes de conditionnement physique (p. ex., est-ce que l’apprentissage associé au domaine Vie saine devrait inclure une occasion continue d’intégrer des activités quotidiennes de conditionnement physique en offrant un blitz de conditionnement physique avant chaque cours sur la santé ?)
  • Si les unités ne sont pas offertes en bloc, doivent-elles être offertes certains jours de la semaine pour cibler des activités en particulier (p. ex., la santé les lundis, les jeux interactifs les vendredis).
  • Combien de temps faut-il donner aux élèves pour la tâche d’évaluation finale de 30 % ?

Il n’y a pas de modèle universel de programme de qualité en ÉPS ; cependant, l’exemple d’une planification à long terme fournit un exemple de la façon dont un programme de qualité peut être structuré pour répondre à la vision et aux objectifs du programme-cadre d’ÉPS. Il sert aussi à et aider les élèves à acquérir une littératie en matière de santé et un savoir-faire physique ainsi qu’à intégrer les considérations de planification décrites dans la section « Facteurs à considérer dans la planification des programmes ».