Sources de soutien

Bon départ
Bon départ a pour mission d’enrichir la vie des enfants (de 4 à 18 ans) défavorisés grâce au sport et l'activité physique. Ils soutiennent plus de 70 activités différentes en absorbant certains coûts liés à l'inscription, à l'équipement et au transport.

Bureaux de santé
Les bureaux de santé disposent d’un personnel qualifié pour donner de la formation sur les modes de vie sains et qui ont de l'expérience en matière d’écoles saines. Votre bureau de santé local peut être une source de soutien aux élèves fantastique pour ce projet.

Centre de santé communautaire (CSC)
Les CSC aident les individus, les familles et les collectivités à prendre en main leur santé et leur bien-être. Ils fournissent de l'information et des conseils aux familles pour les aider à obtenir les ressources dont elles ont besoin auprès d'autres organismes communautaires. Plusieurs peuvent vous recommander des programmes d’activité physique et des spécialistes qui vous aideront à réaliser vos activités.

Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures (en anglais)
Les nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures à l’intention des enfants et des jeunes les encouragent à « suer, bouger, dormir et s’asseoir ». Pour une santé optimale, les enfants et les jeunes (âgés de 5 à 17 ans) devraient faire beaucoup d’activités physiques et peu d’activités sédentaires, et dormir suffisamment chaque jour.

Les fondements d'une école saine
La ressource Les fondements d'une école saine est conçue pour contribuer à un milieu d'apprentissage qui favorise et soutient le bien-être des enfants et des élèves, l'un des quatre objectifs fondamentaux de la vision renouvelée de l'éducation en Ontario.

Lignes directrices sur la sécurité en éducation physique de l'Ontario
Les lignes directrices sur la sécurité en éducation physique de l'Ontario, élaborées par Ophea, indiquent les normes minimales à intégrer à la politique de gestion des risques des conseils scolaires. Elles renseignent les enseignants, les superviseurs d'activités intra-muros et les entraîneurs sur les pratiques sécuritaires pour chaque activité, afin d'en minimiser les risques. Les Lignes directrices sur la sécurité comprennent des protocoles en cas de commotion cérébrale qui visent la prévention et l'identification des commotions cérébrales soupçonnées, en plus d'encadrer la reprise sécuritaire des activités scolaires et physiques de l'élève.